C’était il y a 30 ans

Le Parlement européen, la chute du Mur de Berlin et la réunification allemande

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989, s’ouvre dans une totale impréparation le Mur de Berlin en même temps que s’écroule le gouvernement communiste de la République démocratique allemande (RDA). La Guerre froide touche à sa fin ; une page capitale de l’histoire de l’Europe se tourne. Un mois plus tard, l’ouverture officielle de la porte de Brandebourg rétablit définitivement la libre circulation entre les deux Allemagnes. Dès le 3 octobre 1990, l’unification allemande est chose acquise. L’avenir de l’intégration européenne s’en trouve bouleversé.

Face à ces événements politiques et malgré la rapidité du processus, le Parlement européen joue pleinement son rôle et multiplie les interventions. Pendant plusieurs mois, il offre une tribune aux dirigeants européens chargés de préparer la réunification de l’Allemagne. Soucieux des conséquences politiques, économiques et institutionnelles de ce moment historique pour la Communauté européenne, les députés européens soutiennent la réunification allemande. Pour ce faire, ils multiplient les prises de position favorables à la démocratisation et au respect des droits de l’homme en Europe centrale et orientale.