C’était il y a 30 ans

La question d’une représentation accrue de l’Allemagne au Parlement européen

En moins d’un an, l’Allemagne recouvre son unité et sa souveraineté. Pour le Parlement européen, c’est une très grande satisfaction assortie de la conviction d’avoir été à la hauteur de ces événements historiques. Une question urgente se pose alors : la réunification allemande soulève en effet la question d’une représentation démocratique des 16 millions de nouveaux citoyens de la Communauté européenne. C’est ainsi que le Parlement européen s’accorde à octroyer un siège à 18 observateurs provenant des cinq Länder de l’ancienne RDA.

Élus démocratiquement en mars 1990 à la Volkskammer (Chambre du peuple) est-allemande et délégués entre-temps par le Bundestag allemand, ces observateurs sont associés dès 1991 aux travaux du Parlement européen, de ses commissions parlementaires et groupes politiques. Après certains aménagements logistiques, ils rejoignent - sans droit de vote - la délégation allemande dont la représentation passe ainsi de 81 à 99 députés, en attendant un règlement définitif de la question de la représentation de tous les États membres et l’organisation des élections européennes en juin 1994.