Art Nouveau

Un monde de nouveaux intérieurs

Introduction

Les lignes organiques propre à l'Art Nouveau se retrouvaient aussi bien les façades des bâtiments que dans les intérieurs. Dans un espace plus petit, les maîtres d’oeuvre pouvaient oser davantage. Les décorateurs étaient libres d’embellir les objets dans leur moindre détail que ce soit une poignée de porte, une chaise ou une simple cuiller à thé. En Belgique, en Allemagne et en France, l'accent était porté sur les formes curvilignes, bien que les approches en termes de contraintes décoratives et fonctionnelles soient différentes. Le bois était travaillé sous de nouvelles formes ; on l’utilisait pour ses propriétés entomologiques ou tout simplement pour son aspect lisse et fonctionnel. Les mouvements de Glasgow et Vienne étaient plus axés sur la géométrie. Dans d'autres parties d’ Europe, les influences nationalistes et vernaculaires étaient prépondérantes, incluant le style Viking Nordique ou style Dragon (dragestil). L'exposition universelle mondiale de Paris en 1900 présentait des intérieurs créés par le Norvégien Henrik Bull et des chaises créées par Jan Kastner, originaire de Prague.

Fantastique ou fonctionnel

Henry van de Velde (1863-1957) était un architecte et décorateur belge, initialement peintre, il fût invité à rejoindre le groupe bruxellois Les XX. À partir de 1890, inspiré par le mouvement des Arts et Métiers, il conçut des meubles et objets dans le Jugendstil. Ses intérieurs étaient utilisés par des magasins parisiens renommés comme la Maison de L’Art Nouveau (Bing) et La Maison Moderne (Julius Meier-Graefe). Van de Velde passa la plus grande partie de sa vie d’artiste en Allemagne. Il créa en 1905 l'école des arts et métiers de Weimar, qui devint par la suite le Bauhaus. En 1907, il contribua à la creation de la Deutsche Werkbund.

Tendances géométriques

Le style formel et angulaire incorporant des symboles celtiques a été développé par l'architecte, décorateur et aquarelliste Charles Rennie Mackintosh (1868-1928). Ce dernier faisait partie de l'école de Glasgow avec les sœurs Macdonald et Herbert McNair. Ces artistes étaient connus sous le nom de “The Four" (« les Quatre »). La femme d'affaires écossaise Catherine (Kate) Cranston avec laquelle Mackintosh a travaillé pendant plus de 20 ans était un mécène du groupe. Le travail de Mackintosh reçu un accueil enthousiaste en Autriche lors de l’exposition au Pavillon de la Sécession de Vienne. L'un des fondateurs de ce mouvement, l'architecte et décorateur Josef Hoffman (1870-1956), était connu sous le nom de Quadratl-Hoffmann (petit carré Hoffman) en raison de son goût prononcé pour les carrés et autres cubes géométriques.

Interprétations européennes

L'architecte Carlo Bugatti (1856-1940) est connu pour ses meubles dans le style de ceux exposés à Turin en mai 1902. Les pièces peintes et sculptées de style Dragon ou Viking ont été exploitées par des artistes de renommée internationale tels que Lars Kinsarvik (1846-1925). Le travail de ce dernier était souvent commandité par des cafés ou des hôtels, ce qui était une façon de célébrer l'histoire et les légendes de la Norvège tout en respectant la règlementation imposée par la Suède. La Reine Marie de Roumanie, petite-fille de la Reine Victoria et confidente de Loïe Fuller, associa son propre style aux éléments byzantin et celtique dans la décoration d'intérieur de son château Art Nouveau en Roumanie, grâce aux meubles créés par Bernhard Ludwig.