La Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne a 20 ans!

Solennellement proclamée le 7 décembre 2000 lors du Conseil européen de Nice, la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne a vingt ans. Cela faisait longtemps que le Parlement européen demandait un tel document. En effet, pour les députés européens, il était important que chaque citoyen puisse connaître les droits et les libertés fondamentales qui lui sont garantis au sein de l’Union européenne et de ses États membres et qu’un système de recours permette d’en évoquer l’éventuelle violation. Conçue comme un socle de référence et fruit d’une méthode de rédaction tout à fait originale, la Charte réunit dans un texte unique l’ensemble des droits civiques, politiques, économiques et sociaux des citoyennes et citoyens européens et de toute personne vivant sur le territoire de l’Union européenne.

Les droits de la personne humaine inscrits dans la Charte sont essentiels et inaliénables. La Charte a pour vocation d’en renforcer la protection à la lumière de l’évolution de la société, du progrès social et des développements scientifiques et technologiques. Ces droits se regroupent autour de principes essentiels: la dignité humaine, les libertés fondamentales, l’égalité entre les personnes, la solidarité, la citoyenneté et la justice. L’objectif de la Charte est aussi d’instaurer entre les peuples européens une union sans cesse plus étroite afin de partager un avenir fondé sur des valeurs communes. Depuis 2009, les droits fondamentaux sont élevés au rang des traités avec la référence à la Charte des droits fondamentaux dans le traité de Lisbonne. Elle est annexée aux traités et désormais appliquée par les juridictions de l’Union européenne.