Art Nouveau

Publications

Introduction

La dernière moitié du 19ème siècle a vu l'explosion de tous les types de supports de publications: salles de lecture publiques, nouvelles, journaux illustrés, caricatures, publications de collections et livres-objets. De nombreux artistes ont exploité les lignes sensuelles et les motifs liés à la nature dans l'Art Nouveau ; ceci s’est traduit dans l’utilisation et la conception de livres et de planches ex libris. Des magazines et journaux traitant des tendances artistiques et décoratives ont été créés à travers l'Europe, notamment le magazine Jugend, publié à Munich, et le magazine Ver Sacrum, publié par le Pavillon de la Sécession à Vienne. L'avant-garde de l'Art Nouveau à St Petersburg a été publiée au travers de Mir Iskusstva (Le monde de l'art). Ce magazine présentait les dernières représentations internationales de la compagnie de danse des Ballets Russes.

Illustration et publication

Aubrey Beardsley (1872-1898) était une figure emblématique dans le monde de l'illustration et de la publication, et une des principales personnalités du mouvement Esthétique. Né à Brighton, une ville côtière de l’Angleterre, il trompa l'ennui de son travail administratif en pratiquant le dessin et l’illustration. Après avoir reçu les encouragements d'Edward Burne-Jones, il partit pour Paris en 1892. Sa réputation se fit grâce à l'illustration de Salomé portant la tête ruisselante de sang de Jean-Baptiste. Cette illustration fût publiée dans la première édition du magazine The Studio, distribué à l'échelle internationale. Ses illustrations et sanguines chargées de consonances érotiques, typiques de la décadence de fin de siècle, ont également été publiées dans un magazine trimestriel sur le mouvement Esthétique The Yellow Book. L'association s'arrêta suite au procès et à l'emprisonnement d'Oscar Wilde en 1895, qui affecta tous les membres de ce cercle. La carrière de Beardsley a été tragiquement courte : il décéda de la tuberculose à l’âge de 25 ans.

Journaux et magazines

De nombreux magazines et journaux ont traité des tendances artistiques et décoratives, mais l'un des plus ambitieux était le Jugend. Ce magazine culturel hebdomadaire créé à Munich et publié par Georg Hirth a donné son nom au Mouvement de la jeunesse (Jugendstil). Sous un format compact (pas plus de 20 pages), il présentait toutes les tendances en termes de vêtements, de littérature et plus généralement de l'art à travers les travaux d'Hugo Hoppner (Fido), d’Emil Hansen (Nolde), d’Ernst Barlach et de Peter Behrens. L'artiste et illustrateur polyvalent allemand Hans Christiansen (1866-1945) a créé de nombreuses couvertures en utilisant des polices de caractère facilement reconnaissables. Né à Flensburg, Christiansen a déménagé à Paris en 1895 pour étudier à l'Académie Julian ; il a été membre de la Colonie des artistes de Darmstadt jusqu'à 1902. Outre son travail graphique, il a conçu des modèles de papier peint, des tapisseries, des objets en céramique et des vitraux.

Affiches et publicité

Les affiches et les publicités sont devenues des éléments incontournables de communication de masse à travers l'Europe à la fin du 19ème siècle. En France, la Belle Époque a connu son apogée avec les affiches de Toulouse-Lautrec et Jules Chéret, dont l’inspiration était alimentée par le style xylographique du Japonais Ukiyo-e. Des couleurs flamboyantes ont été créées par le nouveau processus de lithographie sur trois pierres. La publicité était un moyen d’atteindre la renommée pour les artistes, notamment pour l'Italien Leonetto Cappiello, qui a été le premier à utiliser un fond noir. Le travail du peintre néerlandais Jan Toorop (1858-1928), né à Java et ayant vécu dans diverses villes européennes, a été influencé par de nombreux styles. À Bruxelles, il était membre du groupe “Les XX” et en Angleterre, il était lié au mouvement des Arts et Métiers. Le jeu des lignes observé dans ses peintures symbolistes prit une forme nouvelle dans ses publicités.