You're viewing this item in the new Europeana website. View this item in the original Europeana.

L' Atre périlleux et Yvain, le chevalier au lion .

ff.1-60. L' Atre périlleux : « Me dame me commande et prie / Que une aventure li die ... - ... En grant joie et en grant honnor / Et il nous doinst joie et baudor ». ff. 61-117v. Yvain, le chevalier au lion : « Li boins roys Artus de Bretaigne... - ... N'en oyrent ne ja n'orront / Se menchonnes trouver n'i vont / Explicit Yvag »


Appartenant à la collection du marquis de Lassay, ce manuscrit est entré à la Bibliothèque royale vers 1738-1740. Quelques annotations (main du XVIIIe siècle). Mentions à l’encre sur la deuxième garde : « payé 48ll » Sur un papier collé sur le feuillet de garde: « Le Romans qui se trouve dans ce MS f.1 juqu’au 60 est le mesme que celui qui se est depuis le f. 1 jusqu'au 47 ms du Roy 7989 (2) Baluze 572 in 4o sous le titre de Roman de l’Atre Périlloux. A l’egard du 2e Roman qui remplit le reste du manuscrit j’en ai veu qui y ressemblent un peu mais je n’en connois aucun qui soit entièrement conforme. » (main de Sainte-Pelaye, vers 1738 selon Les manuscrits de Chrétien de Troyes , pp. 202). Sur un papier collé sur le même feuillet: « Ce volume qui contient les Romans de Gawain et d’Yvain, est beau, peut avoir 400 ans. Les miniatures ont leur curiosité. Vaut bien pour un curieux une dizaine de pistoles » (main antérieure à la précédente).


Lieu de copie : France (Nord)