To my beloved Saşa Pană, Victor Brauner, 1930, Collection Vladimir Pană, In Copyright
De Dada au surréalisme Les artistes judéo-roumains d’avant-garde, 1910-1938

Au cours des premières décennies du siècle dernier, de jeunes artistes judéo-roumains se lancent dans d’intrépides expériences qui déconcertent et surprennent le monde de l’art : Ils se nomment Tristan Tzara (1895-1962), Victor Brauner (1903-1966), Marcel Janco (1895-1984) et M.H. Maxy (1895-1971). Avec Arthur Segal (1875-1944), un artiste plus âgé, ces jeunes artistes sont à la source d’un mouvement d’avant-garde qui fera beaucoup parler de lui : Dada. Ils deviendront une source d’inspiration pour les artistes de la génération suivante tels que Jules Perahim (1914-2008) et Paul Păun (1915-1994) qui sont aux avant-postes du mouvement surréaliste.

Dadaïstes, surréalistes, abstraits ou expressionnistes et à leurs heures plus ou moins constructivistes : pour ces artistes, l’extrême est de rigueur.

Cette exposition virtuelle présente quelques-unes des œuvres de l’exposition Van dada tot surréalisme. Joodse avant-garde kunstenaars uit Roemenië 1910-1938 (De Dada au surréalisme. Les artistes judéo-roumains d’avant-garde, 1910-1938) que l’on peut voir au Musée historique juif d’Amsterdam jusqu’au 2 octobre 2011. L’exposition témoigne du rôle important – et souvent méconnu – joué par la ville de Bucarest dans le développement de l’avant-garde européenne. La vie et l’œuvre de ces sept personnalités mettent en évidence la relation qui existe entre l’identité juive et le caractère radical de leur modernité. Un catalogue richement illustré accompagne cette exposition.