Vase: La carpe, 1878, Emile Gallé , Paris; musée des Arts décoratifs, In Copyright

Introduction

Tandis que le style de l'Art Nouveau se développait, le mouvement connu différentes dénominations à travers l'Europe : Art Nouveau ou Jugendstil, Modernista, Sécession, Glasgow Style, stile Liberty, Szecesszió et stile Floreale. Il existait des racines communes entre les interprétations de chaque pays. L'esprit du mouvement des Arts et Métiers, ainsi que son style, se propagèrent à travers l'Europe. La nature était une inspiration universelle de l'Art Nouveau ; elle fût traitée de manière multiple et complexe. Les insectes comme les libellules et les papillons, les crustacés, les reptiles, les poissons, les orchidées, les iris, les nénuphars, les coquelicots, les tulipes et bien d'autres éléments de la flore et la faune exotiques apparaissaient sur les objets en verre, en céramique, dans les intérieurs, dans les livres et dans les illustrations. La passion pour les objets japonais fut également une tendance du mouvement.

Métiers d'art

Le créateur en textile, l’artiste, l’écrivain, le poète, l’éditeur, l’architecte et socialiste William Morris (1834-1896) est la figure emblématique du mouvement britannique des Arts et Métiers. Ses idéaux en termes d'artisanat et son utilisation de motifs floraux et végétaux stylisés ont fortement inspiré les artistes de l'Art Nouveau. Étroitement lié au Préraphaélisme et inspiré par les écrits de Ruskin, Morris rejetta le côté faste de la production et les aspects déshumanisants de l'industrialisation. En 1888, la Arts and Crafts Exhibition Society (présidée par Walter Crane) organisa ses premières expositions, et C.R. Ashbee fonda la Guild and School of Handicraft dans la partie Est de Londres. Les communautés des Arts et Métiers se développèrent dans toute l'Europe, grâce à des hommes tels que les Suédois Carl et Karin Larsson, l'architecte d'Helsinki Saarinen (concepteur du pavillon finnois en 1900) et les membres de la Colonie des Artistes de Darmstadt en Allemagne.

William Morris, Aymer Vallance, SLUB/Deutsche Fotothek, Copyright Not Evaluated
William Morris, Aymer Vallance, SLUB/Deutsche Fotothek, Copyright Not Evaluated
Silver bowl and cover, Charles Robert Ashbee, Fitzwilliam Museum, In Copyright
Silver bowl and cover, Charles Robert Ashbee, Fitzwilliam Museum, In Copyright
Wallpaper, Jeffrey& Co Designer: Voysey, Charles Francis Annesley, Victoria & Albert Museum, London, Copyright Not Evaluated
Wallpaper, Jeffrey& Co Designer: Voysey, Charles Francis Annesley, Victoria & Albert Museum, London, Copyright Not Evaluated

Japonisme

La Japon, après avoir longtemps été exclu par l'Occident, revint au goût du jour au milieu du 19ème siècle . A partir de 1862, le travail des artisans japonais pouvait être admiré dans les expositions universelles à Londres. L'influence de l'art japonais en Occident est connue sous le terme “Japonisme”. L'impression xylographique, la porcelaine, le textile et le travail sur le vernis-laque ont eu un impact considérable sur de nombreux mouvements artistiques occidentaux, notamment l'Art Nouveau. Le bambou, la carpe, la glycine et les cerisiers sont devenus des éléments du répertoire décoratif. Siegfried Bing (1838-1905), un français naturalisé venant d'Hambourg, possédait une entreprise d'import-export à partir des années 1870 et il publia un journal mensuel intitulé Le Japon Artistique. En décembre 1895, il ouvrit une galerie à Paris. La galerie vendait des bijoux, des peintures, des objets en céramique, en vitraux et des meubles de créateurs comme Tiffany, Georges de Feure, Eduard Colonna et Eugène Galliard.

Le Japon artistique, n° 3, Marpon et Flammarion mai 1888-avril 1891, Paris, musée Guimet - musée national des Arts asiatiques, Public Domain Mark
Le Japon artistique, n° 3, Marpon et Flammarion mai 1888-avril 1891, Paris, musée Guimet - musée national des Arts asiatiques, Public Domain Mark
La Carpe, Emile Gallé, Paris; musée des Arts décoratifs, In Copyright
La Carpe, Emile Gallé, Paris; musée des Arts décoratifs, In Copyright

Inspirations de la nature

Le monde de la nature était l'inspiration organique la plus importante dans le mouvement de l'Art Nouveau. Les lignes sensuelles et les formes végétales étaient utilisées pour recréer l’ impression de calme et de tranquilité propre à la nature. Les dessins étaient très précis, témoins des progrès de la connaissance scientifique. Les croquis botaniques d'Henri Bergé furent ainsi directement transposés sur les objets en verre des Frères Daum. Ernst Haeckel (1834-1919) était un zoologiste allemand, partisan du Darwinisme et consultant lors de l’expédition britannique Challenger, explorant les milieux sous-marin. Les aquarelles et les croquis de ses voyages ainsi que la publication en 1904 de l'ouvrage Kunstformen Der Natur ont marqué durablement l'illustration naturaliste. On y trouve des références explicites aux artistes et créateurs de l'Art Nouveau comme Émile Gallé et à l'auteur de Jugend, Georg Hirth.

Vase, J Tostrup, Thorolf Prytz, Ågotnes, Jakob E.: I Bjørnstjernes Hus, s.146 (Litteraturreferanse) Maihaugen Primus, In Copyright
Vase, J Tostrup, Thorolf Prytz, Ågotnes, Jakob E.: I Bjørnstjernes Hus, s.146 (Litteraturreferanse) Maihaugen Primus, In Copyright
Physalia, Ernst Haeckel, University Library of Regensburg, Public Domain Mark
Physalia, Ernst Haeckel, University Library of Regensburg, Public Domain Mark