Item preview not available, to access the full image and more information about the item go to Europeana 1914-1918

Title

FRAD077-065 la guerre d'Auguste Goisnard

un breton dans la guerre

Description

    • 1 carte du combattant n° 1436, avec photo d'identité, délivrée à Nantes pour 5 ans, 27 décembre 1933 2 photo : les élèves caporaux de la classe 17, lui debout à l'extrémité gauche ; au verso : "41eme d'Infrie 28eme Cgnie 3eme Escouade du Peloton / de gauche à droite premier rang debout / A. Goisnard, Joubert, Wlache, Le Nay, Gosslin caporal, Le Couzé, Salmon, Davy / de gauche à droite 2eme rang assis / D'Aranjo, Geffroy, Lechaut sergent, Rio sergent-major, Roussel, Geffriaud 3 photo : la préparation militaire à Rennes, lui au milieu entre 2 autres élèves caporaux (au verso début de lettre à sa cousine, Rennes 23 1 16) 4 photo : groupe avec casques et masques à gaz au côté, Auguste Goisnard à l'extrémité droite (au verso "Souvenir de la Somme 6 / 8 /16 Auguste") 5 photo : à Lyon, avec d'autres blessés, Auguste Goisnard debout au dernier rang, avec le bras en écharpe 6 "carnet de route d'un jeune soldat de la classe 17", avec 13469 en gros chiffres noirs au début, fini de recopier à Montrelais, le 26 août 1919 ; p.j. bout de papier glissée dans la pochette de la couverture : relevé rapide des lieux et faits du 5 mai au 13 août 1918
    • Auguste Goisnard, grand-père maternel du contributeur : ses parents, régisseurs du domaine de Beaubuisson, à Montrelais, refusent qu'il devance l'appel ; mobilisé le 28 mars 1915 comme élève caporal ; commence à Coëtquidan, puis à Plélan, ; versé dans le 41e RI, 28e Cie, 3e escouade passe en 1917 dans le 94e RI, canonnier sur des mortiers Stokes, secteur 35 ; combat en Champagne ; blessé le 1er novembre 1918 près de Chestrées, vers Vouziers ; outre son portefeuille, le petit cadre métallique contenant la photo de sa fiancée, Marie-Louise Delaunay, qu'il appelle Lyse, porté sur son coeur, dévie la balle vers son coude gauche, dont il perd l'usage ; évacué, hospitalisé, en rééducation à Lyon, où il apprend le métier de cordonnier; réformé le 9 août 1919, il retourne à Montrelais, se marie avec sa fiancée, qui reprend le commerce de ses parents (vêtements et chaussures) et s'installe à Montrelais comme bureau de tabac-presse, cordonnier, coiffeur pour hommes, infirmier, faisant les toilettes mortuaires, aidant les gens pour leurs papiers et leurs démarches, etc, conseiller municipal ; il a beaucoup raconté sa guerre à sa petite-fille, les tranchées ennemies à 3 m : "mais pourquoi ne tirais-tu pas ?" : "si j'avais tiré, j'aurais tué un Allemand, mais un autre aurait tiré et m'aurait tué ; c'étaient de pauvres bougres comme nous, alors on ne tirait pas." il n'était pas du tout anti-allemand, admirait Pétain et a souffert de son attitude en 1940, il en pleurait.

Properties

Time

  • Date:

    • 1919-08-26
    • 1915-03-28
  • Temporal:

    • 2013-11-13 12:26:22 UTC
  • Place/Time:

    • Western Front

Provenance

References and relations

Location

  • Location:

    • France, surtout Champagne
  • Place/Time:

    • Western Front
Entities
  • Subjects, resource types, genres and forms (Concepts)