Title

Ecrits de guerre 14-18

War writings

Description

    • Guillaume Elie GLEYZES, né le 24 octobre 1891, à Toulouse, était le cousin germain de mon grand-père maternel, Justin MAZAS. Je ne sais pas à quelle époque il écrivit ces souvenirs, peut-être après cet émouvant pèlerinage à Verdun, en 1966, 50 ans après les faits. Ma mère avait une copie des ces feuillets, tapés sans doute sur une machine à écrire fatiguée. J’ai tenu à les reprendre sur mon ordinateur afin qu’ils soient plus lisibles et ainsi mis plus aisément à la portée de tous, dans la famille. Personnellement, j’ignorais - non pas que Guillaume ait pu faire la guerre de 14-18, c’est malheureusement le lot de sa génération - mais qu’il l’ait vécu dans son intégralité, dans d’aussi tragiques conditions, sur un des fronts les plus meurtriers de cette guerre. Il y a là-dedans un témoignage incontestable, d’autant plus intéressant que les survivants de ce drame ont tous disparus. On se demande, en lisant ces lignes, par quel miracle on peut avoir survécu à 4 années sur le front de Verdun ! J'ajoute que le plus jeune frère de mon grand-père, Henri MAZAS, né le 22 novembre 1891, partit à la guerre début août 1914, à 22 ans (il avait un mois de moins que Guillaume Gleyzes). Il y fut tué dans les premiers mois ; mon grand-père n'a jamais pu savoir où il était enterré. Maman avait une vénération pour ce jeune oncle qu’elle avait si peu connu et c’est pour cette raison que son premier enfant mâle -moi-même - s’est appelé Henri. Un 3° frère Mazas, François, fit aussi la guerre de 14-18; il la termina dans les chars d’assaut, y fit les 400 coups et s’en tira, lui aussi. Je me souviens, jeune, l’avoir entendu raconter ses frasques et coups de bravoure, mais mes souvenirs ne sont pas assez fidèles pour pouvoir être racontés : je crois que, enfreignant les ordres de son supérieur, il alla avec son char, entre les lignes de front, récupérer et sauver un de ses camarades. Quant à mon grand-père, Justin, il eut la chance de ne pas être mobilisé, conservé je pense en raison de son travail aux Chemins de Fer; il eut par contre la douleur de perdre très vite ce jeune frère, très brillant et qu’il adorait. Une dernière petite anecdote, d’une guerre à l’autre. Le grand-père de Guillaume, Guillaume Jean GLEYZES, mon arrière-arrière-grand-père donc, avait reçu, au cours de la guerre précédente, celle de 1870, un éclat d’obus à la jambe : ça lui avait valu le surnom de “biscaïen” qui était aussi le nom du type de canon qui l’avait blessé; ce surnom lui était resté même dans la famille et mon grand-père me parlait parfois de son grand-père Biscaïen.

People

Classifications

Time

  • Temporal:

    • 2013-11-13 10:16:17 UTC

Provenance

Copyright

  • Rights:

    • http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/

References and relations

Find out more

View at Europeana 1914-1918 .

Can I use it?

Free Re-use
Entities
  • Subjects, resource types, genres and forms (Concepts)