Title

Jean SCHAAL, du 153e régiment d’infanterie au 4e groupe de bombardement

Jean SCHAAL born Hanoi (Tonkin)

Description

    • Mon grand-père, Jean SCHAAL, est né à Hanoi (Tonkin) le 28 avril 1896 dans une famille protestante. Son père, Auguste Etienne Germain SCHAAL, greffier en chef au tribunal et notaire, était né à Clermont-Ferrand (63) où son aïeul, originaire de Geispolsheim (67), servait en qualité de maréchal-ferrant au 6e régiment de dragons. Sa mère, Marie Françoise Marguerite SAGAU, fille d’un lieutenant d’infanterie était native de Saint-Estève (66). Etudiant à Toul où ses grands parents paternels sont à la retraite, il est recensé à Nice (06) avec la classe 1916. Alors qu’il vient d’avoir 18 ans il s’engage le 17 août 1914 et rejoint le dépôt du 153e régiment d’infanterie à Toul (54) le lendemain. Après une formation minimum il est déclaré « Aux Armées » le 6 septembre 1914 et rejoint son régiment à Crévic (54) pour la bataille du Grand Couronné. Le 24 septembre 1914, le 153e régiment d’infanterie arrive à Cachy (80). Le lendemain il reprend le village de La Chavatte (80). Le 27 septembre 1914, Jean SCHAAL est blessé par balle lors de la défense du village. Il est évacué vers l’hôpital temporaire n° 4 de Niort où il arrive le 1er octobre 1914. A l’issue de la convalescence il rejoint en décembre 1914 le dépôt du 153e régiment d’infanterie replié à Béziers (34). Il est nommé caporal le 1er janvier 1915 et participe à l’instruction de la classe 1915 à Pézenas (34). Le 1er avril 1915 il est muté au 416e régiment d’infanterie lors de sa création. Il intègre la 5e compagnie formée à partir d’éléments issus du 153e régiment d’infanterie. Le 416e régiment d’infanterie arrive le 7 avril 1915 à Dampierre au Temple (51) pour assurer sa cohésion avant son engagement à compter du 17 avril 1915 dans le secteur de Cappy (80). Le 2e bataillon tient le secteur gauche « Frise – L’Eclusier » jusqu’au 28 juillet 1915. Il fait mouvement vers Cuperly (51) le 14 août 1915. Après avoir construit les boyaux d’attaques au nord de Somme-Suippes (51) il occupe le secteur de la Maison Forestière le 21 septembre 1915. Du 25 au 29 septembre 1915, Jean SCHAAL participe à l’offensive de Champagne à Tahure (51). Il est nommé sergent le 1er octobre 1915 et est cité à l’ordre du corps d’armée « Jean SCHAAL, sergent au 416e régiment d’infanterie, 5e compagnie, matricule 1068-815 subdivision de Nice, classe 1914 EV, est arrivé le premier dans un fortin ennemi, a secouru plusieurs blessés sous une grêle de balles donnant ainsi un bel exemple de sang-froid » Après une période d’instruction et de repos, le 416e régiment d’infanterie est dirigé vers le front en Alsace et tient à Balschwiller (68) le secteur entre le canal du Rhône au Rhin et le Bois de Pasnnesticht du 11 décembre 1915 au 27 janvier 1916. Il effectue un séjour en camp dans la région de Plombières les Bains (88) jusqu’au 27 février 1916. Il est alors dirigé sur le front de Verdun (55). Jean SCHAAL est à Watronville (55) du 5 au 15 mars 1916 puis à Haudiomont (55) jusqu’au 13 avril 1916. Il remonte au front le 23 avril 1916 à Froideterre commune de Bras sur Meuse (55) pour organiser le terrain entre Thiaumont et Fleury. Le 30 avril 1916, il est au Bois d’Haudromont, commune de Douaumont (55) jusqu’au 10 mai 1916. Jean SCHAAL est de retour sur le front dans le secteur d’Eix (55) à partir du 7 juin 1916 au 22 septembre 1916. Le 2 octobre 1916 il remonte en ligne à l’ouvrage du Manésel sur la commune de Moulainville (55). Le 6 octobre 1916 il est évacué pour maladie (pleurésie) vers l’hôpital de Troyes (10) où il arrive le 8 octobre 1916 puis l’hôpital de Cholet (49) le 10 novembre 1916. Le 5 décembre 1916 il rejoint le dépôt du 416e régiment d’infanterie à Narbonne (11). Il suit le cours de chef de section qu’il réussit. Il part ensuite au centre de formation des mitrailleurs de Labruguière (81) le 2 janvier 1917. A compter du 26 février 1917, il suit les cours du centre de préparation des mitrailleurs de Frontignan (34). Le 1er avril 1917 il est détaché au 80e régiment d’infanterie pour servir d’instructeur au centre de préparation des mitrailleurs de Frontignan (34). Le 10 juin 1917 il fait la demande pour servir dans l’aéronautique. Il est affecté au 1er groupe d’aviation à Dijon (21) en qualité d’élève pilote le 28 juillet 1917. Il suit ensuite sa formation initiale à l’école d’Etampes (91) sur Farman et obtient sa carte de pilote n° 6774. Il poursuit sa formation à Le Crotoy (80), Juvisy sur Orge (91) et Avord (18). Jean SCHAAL est affecté à l’escadrille BR 134 le 22 février 1918 à Luxeuil les Bains (70). Du 1er avril au 9 juillet 1918 il opère à partir du terrain de La Villeneuve le Roi (60). Le 1er juin 1918 il est cité à l’ordre du 4e groupe de bombardement « Jean SCHAAL, pilote à l'Escadrille 134 : excellent pilote, d'entrain et de calme parfait. Le 31 mai 1918 au cours d'un bombardement dans les lignes ennemies a contribué à abattre un avion de chasse adverse après un dur combat ». Du 10 au 23 juillet 1918 il est en formation à la Ferme de Perthes à Plancy l’Abbaye (10). Il rejoint le terrain de Mauregard (77) le 24 juillet 1918. Il y est nommé sous-lieutenant le 14 août 1918 et quitte l’escadrille BR 134 le 17 août 1918. Jean SCHAAL intègre l’escadrille BR 132 le 18 août 1918 au Mesnil Amelot (77) qu’il quitte le 24 août 1918. Du 9 septembre au 1er novembre 1918 il opère à partir du terrain de Saint Dizier (52) avant de partir sur celui de Somme Vesle (51) du 2 au 11 novembre 1918. Après l’armistice il rejoint le terrain de Juvaincourt (88) le 12 novembre 1918. Il est cité à l’ordre de l’Armée le 15 novembre 1918 "Jeune officier faisant preuve des plus brillantes qualités de dévouement, de bravoure et d'énergie, qui s'est distingué pendant les récentes offensives au cours des bombardements et de mitraillages à basse altitude. Le 1er octobre 1918, a recueilli dans une reconnaissance, des renseignements de la plus haute importance sur la préparation d'une attaque ennemie (une victoire). Une blessure. Deux citations." Il y reste jusqu’au 3 février 1919. Il rejoint le terrain de Neufchâteau (88) le lendemain puis celui de Germersheim (Allemagne) le 5 mars 1919 et Lachen-Speyerdorf (Allemagne) le 28 avril 1919. Le 28 mars 1919 Jean SCHAAL est nommé officier renseignement du 4e groupe de bombardement et pris en subsistance à l’escadrille BR 131. Le 22 octobre 1919 il est démobilisé au dépôt d’Istres (13). Il est affecté en réserve au 11e régiment d’aviation de bombardement à Metz (57). Le 14 octobre 1920 il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée du Sous-Lieutenant Jean SCHAAL au 11e régiment d'aviation, en date du 16 juin 1920 : "Officier très brave qui, après avoir fait brillamment son devoir dans l'infanterie, est venu volontairement dans l'aviation, où il a accompli un grand nombre de bombardements. Deux blessures. Trois citations." Après son retour à la vie civile, il est en charge de la reconstruction du canton d’Altkirch (68). Il décède le 23 juin 1924 à Altkirch d’un accident cérébral consécutif à une blessure de guerre.

People

Classifications

Properties

Time

  • Date:

    • 1920-10-15
    • 1914-08-17
  • Temporal:

    • 2016-03-07 11:39:34 UTC
  • Place/Time:

    • Aerial Warfare
    • Western Front

Provenance

  • Source:

    • User contributed content
  • Identifier:

    • 20505
  • Institution:

  • Provider:

  • Providing country:

  • First published in Europeana:

    • 2016-07-27
  • Last updated in Europeana:

    • 2016-07-27

Copyright

  • Rights:

    • http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/

References and relations

Location

  • Location:

    • Toul
    • #47.6200444,7.240783700000065
    • http://sws.geonames.org/6454314/
    • http://sws.geonames.org/2972350/
    • http://sws.geonames.org/3017382/
  • Place/Time:

    • Aerial Warfare
    • Western Front
Longitude: "7.2407837, 5.9, and 5.9"
Latitude: "47.620045, 48.68333, and 48.68333"

Find out more

View at Europeana 1914-1918 .

Can I use it?

Free Re-use
Entities
  • Subjects, resource types, genres and forms (Concepts)

  • Place names (Places)