Item preview not available, to access the full image and more information about the item go to Europeana 1914-1918

Title

FRAD018_053 Louis Marcel DAULNY, officier et photographe

Documents from Marcel DAULNY

Description

    • Photographies
    • Né à Henrichemont en 1883, Marcel DAULNY s’engage dans l’armée en 1901. En 1914, il se trouve au 95e régiment d’infanterie où il a débuté, avec le grade d’adjudant. Le 4 août 1914, il est affecté au 295e régiment d’infanterie en cours de constitution comme chef de section. Dans les jours qui suivent, il est envoyé sur le front d’Alsace (Cernay, Thann). Début octobre, le régiment est transféré dans le Pas-de-Calais, où il reste jusqu’en décembre 1915. Il occupe différentes positions le long d’une ligne Lille-Arras (secteurs de Cambrin, La Bassée, Angres, Neuville-Saint-Vaast…). Pour son action lors d’une attaque menée le 18 octobre, l’adjudant DAULNY est promu au grade de sous-lieutenant et obtient une citation. Dans la nuit du 31 janvier au 1er février 1915, il repousse avec sa section une attaque allemande, lui occasionnant de lourdes pertes. Il est promu lieutenant le 4 juillet 1915. Du 27 février au 16 mai 1916, le régiment est engagé en Belgique près du canal de l’Yser (secteur de Het-Sas – Steenstraat). Marcel DAULNY est promu capitaine le 18 mars. Le régiment revient en France en juillet 1916, en prévision d’une offensive sur la Somme. La compagnie du capitaine DAULNY est positionnée dans le secteur d’Armancourt-Marquivillers. Elle y reste jusqu’en janvier 1917. Le régiment est ensuite transféré en Alsace (secteur de Baschwiller) en mars, puis aux abords de Reims en août, où il occupe différents secteurs jusqu’en janvier 1918 (fort de la Pompelle, saillant de Cernay…). Le 21 mars 1918 débute une grande offensive allemande. Le 295e RI se trouve à Maisons-en-Champagne (Marne) : le 6e bataillon, auquel appartient le capitaine DAULNY, se trouve en 1re ligne. Le 9 juin, lors d’une violente attaque allemande sur Orvillers-Sorel (Oise), le régiment perd son colonel ainsi que les 2/3 de son effectif. Il est dissous le 18 juin 1918. Le capitaine DAULNY est alors affecté au 403e régiment d’infanterie. Depuis le secteur de Sommepy (Marne), le régiment lance une attaque le 26 septembre : le capitaine s’y distingue par l’attaque de nids de mitrailleuses ennemis. Le 6 octobre, il est blessé lors d’une attaque à Saint-Clément-à-Arnes dans les Ardennes. A l’issue du conflit, il poursuit sa carrière militaire. Il participe notamment à la campagne du Maroc en 1926-1928, au sein du 61e régiment de tirailleurs marocains. De retour en France, il est versé dans l’aviation et promu chef de bataillon en juin 1930. Il fait valoir ses droits à la retraite en novembre 1936. En mars 1937, il est nommé commandant de réserve de l’armée de l’air. Au cours de sa carrière, il a obtenu 3 citations ainsi que plusieurs décorations : chevalier de la légion d’honneur, croix de guerre, médaille interalliée, médaille coloniale. Marcel DAULNY a tenu un carnet pour noter ses étapes en 1914 et a réalisé un album de photographies couvrant la Première Guerre mondiale et la guerre du Rif, précieux témoignages dont ses descendants ont hérité.

Properties

Time

  • Temporal:

    • 2014-12-23 12:27:33 UTC
  • Place/Time:

    • Western Front

Provenance

  • Source:

    • User contributed content
  • Identifier:

    • 19184
  • Institution:

  • Provider:

  • Providing country:

  • First published in Europeana:

    • 2015-01-26
  • Last updated in Europeana:

    • 2016-07-27

References and relations

Location

  • Place/Time:

    • Western Front
Entities
  • Subjects, resource types, genres and forms (Concepts)