Title

FRAD087_136. Histoire de Louis Birod

Story of Louis Birod

Description

    • Parmi les documents et objets suivants prêtés par le contributeur, seuls certains ont été retenus pour illustrer la présente histoire : - 4 carnets intitulés "Journal de marche. Grande Guerre" rédigés par Louis Birod entre le 03/08/1914 et le 25/01/1919. - 1 tableau présentant 9 médailles obtenues par Louis Birod ; - 2 diplômes militaires associés, pour l'un à la campagne de Belgique (attribué en 1958) et pour l'autre à la libération de la Serbie (délivré en 1930) ; - deux mouchoirs souvenirs, l'un de la campagne de Salonique (1916), l'autre présentant le coq français entouré des drapeaux de pays alliés et déchiquetant le drapeau prussien (1914-1915). Chaque mouchoir est encadré et placé sous verre.
    • L'histoire est racontée par la petite-nièce de Louis Birod qui était son grand oncle du côté maternel. Natif de Limoges, Louis Birod est le fils d'Edouard, mouleur en sable et de Catherine Bouriaud, relieuse. Ils vivent rue du Chinchauvaud à Limoges. Louis est employé de commerce dans la vie civile. Il se marie le 4 mai 1911 à Marie Mourut. Recruté au bureau militaire de Limoges (matricule n° 719), il arrive au corps le 3 août 1914 au 2ème régiment de zouaves au grade de caporal. Malade au début du conflit, il est évacué avec des malades de la 44ème compagnie et bénéficie d'un congé de convalescence de 4 jours à Limoges. Par la suite il passe au 63ème RI (le 16 juin 1917), au 308ème RI (le 15 novembre 1917) et au 6ème régiment de tirailleurs indigènes (1er février 1919). Il a participé aux campagnes de France, de Belgique, de Grèce (notamment à Salonique) et à la retraite de Serbie. Après un retour sur le front français où il obtient deux citations à l'ordre du régiment (les 10 août et 14 octobre 1918) il termine son parcours militaire lors de l'occupation française en Allemagne. Détaché ensuite à la gare de Périgueux, il est classé dans l'affectation spéciale comme employé de la Compagnie d'Orléans en tant qu'homme d'équipe à Limoges (le 7 avril 1919). Nous pouvons suivre son parcours grâce en particulier à quatre cahiers manuscrits impeccablement tenus par Louis Birod dans lesquels il décrit précisément chacune de ses journées de soldat. Ces carnets, qui représentent au total près de 650 pages, sont parfois illustrés de coupures de presse, d'extraits de cartes d'état-major, de photographies et comportent en outre la liste de ses citations et médailles, des campagnes effectuées, des trajets réalisés durant la guerre ou des localités traversées. La qualité, la régularité de l'écriture laissent à penser que la rédaction s'est effectuée a posteriori, ou tout du moins de manière fractionnée, tant la période couverte est grande. Il est fort probable qu'avant cette mise au net définitive de son "Journal de marche", Louis Birod ait pris des notes plus rapides sur des feuilles volantes ou des carnets de plus petit format.

Properties

Time

  • Date:

    • 1919-04-07
    • 1914-08-03
  • Temporal:

    • 2014-08-13 10:49:10 UTC
  • Place/Time:

    • Balkans
    • Western Front

Provenance

  • Source:

    • User contributed content
  • Identifier:

    • 17300
  • Institution:

  • Provider:

  • Providing country:

  • First published in Europeana:

    • 2014-11-27
  • Last updated in Europeana:

    • 2016-07-27

Copyright

  • Rights:

    • http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/

References and relations

Location

  • Place/Time:

    • Balkans
    • Western Front

Find out more

View at Europeana 1914-1918 .

Can I use it?

Free Re-use
Entities
  • Subjects, resource types, genres and forms (Concepts)