Title

FRAD078-065 René Camp, mon père durant la guerre

My father, René Camp

Description

    • 1 document : état signalétique et des services 2 photographies noir et blanc 1 tableau des médailles
    • "Ces documents sont relatifs à mon père, documents que je possède depuis le décès de celui-ci. Je suis née au Maroc, ma famille s'est installée au Maroc dès la fin de la Première Guerre Mondiale. Il est né d’un premier mariage entre Jules Camp et Victorine Lerat. Quand son père se retrouve veuf, il se remarie avec la petite sœur de sa mère. Je suis la dernière d’une fratrie de 7 enfants, j'ai connu mon père jusqu’à l’âge de 21 ans. Il m'a parlé souvent de cette période de la guerre, il aimait en parler. Il avait une personnalité forte, très autoritaire, il ne se laissait pas faire. C'était un homme juste, très aimé par son entourage. Il racontait que l’on faisait boire les soldats avant les combats, que l’on donnait du bromure pour limiter les pulsions sexuelles. Le premier jour de sa mobilisation, on le fait monter à cheval pour savoir s’il en était capable: il démontre qu’il sait monter à cru. Il est donc pris dans un régiment d’artillerie. Il ne savait pas nager. Il transportait les vivres et les armes à cheval. Il racontait que les soldats avaient la tête pleine de poux. Mon père se battait à la baïonnette et nous répétait souvent qu'il était horrible de voir un ami tomber à terre et devoir continuer sans s'arrêter pour le secourir. Il est mobilisé le 3 mai 1917. Il prend part à la bataille de la Somme pendant laquelle il perd une partie de l’ouïe. Il part en Orient (à Salonique) dès le 4 avril 1919 via Toulon. Il est démobilisé le 1er janvier 1920. Il reçoit la médaille interalliée de la Victoire, la médaille commémorative de la grande guerre, la croix du combattant et la médaille de la campagne d’Orient. Il se trouve ensuite dans la réserve de l’armée active. Après la guerre, mon père a très mal été accueilli par sa famille bourguignonne, en guise de bonjour on lui a mis une fourche dans les mains. Pour cette raison il a trouvé du travail aux Moulins de Mirebeau. Il serait ensuite allé à Paris pour entrer dans la Garde Républicaine. Il aurait été à St-Cyr quelques mois et aurait fini par se décider à partir au Maroc sur les conseils d'un cousin Lenoir. Il est enregistré au recrutement de Casablanca (Maroc) en 1927, pays où il résidera jusqu’à la fin de sa vie".

Properties

Time

  • Date:

    • 1920-01-01
    • 1917-05-03
  • Temporal:

    • 2014-05-12 08:28:06 UTC
  • Place/Time:

    • Gallipoli Front
    • Western Front

Provenance

  • Source:

    • User contributed content
  • Identifier:

    • 15418
  • Institution:

  • Provider:

  • Providing country:

  • First published in Europeana:

    • 2014-07-25
  • Last updated in Europeana:

    • 2016-07-27

Copyright

  • Rights:

    • http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/

References and relations

Location

  • Place/Time:

    • Gallipoli Front
    • Western Front

Find out more

View at Europeana 1914-1918 .

Can I use it?

Free Re-use
Entities
  • Subjects, resource types, genres and forms (Concepts)