Title

FRAD087_016. Témoignage sur le front de Marie dit Gabriel Husson

Story of Marie Gabriel Husson

Description

    • - "Honneur à la 13ème escouade. Monologue", texte versifié composé à Soupir le 1er mai 1915 par le caporal Fernand Danère et brossant le portrait d'une douzaine d'hommes de l'escouade dont Gabriel Husson ; - Deux correspondances adressées à sa femme par G. Husson ; - Deux correspondances adressées à sa femme par un camarade de régiment annonçant le décès de son mari et le sort d'objets personnels recueillis sur le corps du défunt ; - un dessin réalisé à Soupir en janvier 1916 portant également au verso les tours de garde effectués ; - une photographie de famille réalisée lors de la dernière permission de G. Husson en août 1915 ; - un portrait de G . Husson partiellement colorisé et portant un ajout une médaille militaire ; - trois objets personnels ou familiaux : la montre, la bague de G. Husson et une broche portée par sa veuve comportant les portraits de son épouse et de ses enfants.
    • Marie Gabriel Husson était le grand-père paternel de M. Claude Husson qui nous raconte son histoire. Marie Husson est natif de Brieulles-sur-Meuse, à une vingtaine de kilomètres au nord de Verdun. Marie est son prénom officiel, son prénom d'usage étant Gabriel. Son père est alors cordonnier ambulant et la famille s'installe à Carlepont (Oise) près de Compiègne. Marie Husson est lui-même manouvrier. Il effectue son service militaire en 1904. Puis il rencontre Anne Marie Thill, issue d'une famille d'immigrés luxembourgeois et l'épouse le 18 juillet 1907. Ils ont deux enfants, Isabelle née en 1908 et Fernand né en 1912. Entre temps la famille a déménagé en 1911 à Tracy-le-Mont (Oise). Gabriel Husson est rappelé aux armées en 1914, il est incorporé le 4 août au sein du 254ème régiment de ligne (régiment de réserve du 54ème régiment d'infanterie). Il combat notamment en Belgique, puis dans la Marne et dans l'Aisne (notamment au Chemin des Dames et à Soupir). Il est agent de liaison et dans sa compagnie, il est surnommé "Bouif" comme l'atteste un document rédigé le 1er mai 1915 par le Caporal Fernand Danère intitulé "Honneur à la 13ème escouade" et qui comporte un couplet sur Gabriel Husson. Accomplissant son rôle de transmission, il reçoit une citation du 254 RI le 19 avril 1916 pour avoir transmis à plusieurs reprises des ordres sous des tirs ennemis. Il meurt à Cumières (Meuse)au nord ouest de Verdun le 23 mai 1916, lors des terribles bombardements subis lors de la bataille de Verdun. Il est déclaré "Mort pour la France" et est décoré de la Croix de guerre à titre posthume. Son corps n'a jamais été retrouvé. L'intensité de ces bombardements fait que le village de Cumières est alors entièrement détruit, il est d'ailleurs déclaré "Mort pour la France". C'est un camarade de régiment André Duchesne, qui au péril de sa vie, récupéra la montre et la bague en aluminium sur le corps de Gabriel Husson et les remit à sa veuve probablement lors d'une permission en mai-juin 1916. L'aspect tragique et émouvant du destin de Gabriel Husson tient aussi au fait qu'une grande partie des combats auxquels il participe ont lieu à proximité des villages meusiens où des générations l'ont précédé, ou à la porte de sa maison de Tracy-le-Mont. Devant l'avancée allemande, la famille fuit s'installer au début du mois de janvier 1915 à Compiègne. Anne Marie Husson quitte par la suite Compiègne pour habiter Paris puis Morlaix où elle vit jusqu'à son décès en 1968. Une forte émotion se dégage également de la photographie prise visiblement lors de la dernière permission, mais aussi lors de la lecture des lettres annonçant à son épouse le décès de son mari, ainsi que par l'histoire des objets personnels (montre et bague) trouvés sur le corps du défunt et qui restèrent les seuls objets souvenirs de son fils Fernand. Au travers de ses correspondances, d'un carnet de guerre (conservé par la famille car trop long pour faire partie des documents retenus pour cette contribution), de photographies et d'objets personnels, il a pu transmettre aux siens, de ses nouvelles, ses inquiétudes, ses souffrances, mais aussi son amour pour ceux restés à l'arrière et qui étaient aussi menacés par le rapprochement du front.

Properties

Time

  • Temporal:

    • 2014-02-05 16:42:14 UTC
  • Place/Time:

    • Western Front

Provenance

  • Source:

    • User contributed content
  • Identifier:

    • 13213
  • Institution:

  • Provider:

  • Providing country:

  • First published in Europeana:

    • 2014-02-28
  • Last updated in Europeana:

    • 2016-07-27

Copyright

  • Rights:

    • http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/

References and relations

Location

  • Place/Time:

    • Western Front

Find out more

View at Europeana 1914-1918 .

Can I use it?

Free Re-use
Entities
  • Subjects, resource types, genres and forms (Concepts)